Pour l'instant trois Works in progress sont lancés.

L'invitation a été envoyé a une soixantaine de poètes. Voici ces trois projets.

Vous découvrirez les premières paricipations fin mars/début avril.

++Le premier projet s'intitule Pastiche 51. Il s'agit de recueillir 51 pastiches de poèmes (et pas un de plus). Les poètes pastichés peuvent être aussi bien des classiques que des modernes, des bons comme des mauvais... Nous attirons votre attention sur le fait que le pastiche n'est pas la parodie et que le mauvais jeu de mot de l'intitulé du projet peut bien évidemment vous amener à traiter le thème de l'alcool (Pastis et Absinthe en tête, il est temps que les poètes payent leur dû au comptoir...). Nous vous invitons fortement à utiliser les possibilités qu'offre le support internet : pastiches sonores, visuels... Il n'y a aucune limite de temps, toutefois le projet sera clôt une fois les 51 participations atteintes.

++Le second projet intitulé 5sur5 repose sur une contrainte : Inscrivez le mot POESIE à votre manière dans un carré de 5cm/5cm. Les couleurs & les détournements du projet sont possibles. Toutes les participations seront présentées côte à côte sur le site afin de créer une surface poétique, une carte aux dimensions supérieures à celles de l'écran d'ordinateur. Il n'y a aucune limite de temps. Les participations tardives s'ajouteront aux premières. Ce projet vivra aussi longtemps que le site. Il s'agit de créer un univers en expansion constante, un work in progress sans fin. (format papier ou fichier JPG, GIF, GIF animé). Toute participation respectant le format 5/5 sera acceptée. Afin que cette "nappe poétique" s'étende, n'hésitez pas à ébruiter ce projet...

++Le troisième projet Poésie Racoleuse vient d'un ras-le-bol : dans de nombreux ouvrages pédagogiques et manuels scolaires, les procédés poétiques classiques ou modernes sont expliqués par le biais du langage publicitaire (qui emploie la fonction poétique du langage) ; De plus, il y a saturation de l'espace publicitaire dans notre univers privé (pub dans nos lectures, dans nos paysages, sur les ondes, sur le net etc.) D'où l'idée d'une inversion des rôles, d'un emploi publicitaire volontaire de la poésie (et poétique de la publicité par là même). Certes, le langage publicitaire a déjà souvent été utilisé dans la poésie, mais non a des fins purement commerciales. Les poètes ont souvent avec le mercantilisme un rapport de répulsion, de haine qui ne s'exprime souvent que par un sentiment de gêne, de honte... Nous proposons donc aux poètes de "créer" un message purement commercial en mêlant poésie et langage publicitaire afin de vendre T.A.P.I.N., BoXoN, vos oeuvres (ou LA POESIE en général ). Affiches, slogans, visuels, logos, bandeaux pop-up, publicités sonores.... Tout est permis, sons, images, animations (légères), textes...

 

Si certains internautes veulent participer, sous réserve d'acceptation, contactez moi par e-mail

 
 
 
projets farfelus à poursuivre cartes blanches à un poète, à une revue...