tapin²

Totalement/totale Action/actuelle/a-poétique Poésie/poetry/poesia Internationale/inadmissible/inouïe/idiote Non-imprimée/not printed/nueva v.2.0


Les enregistrements d’André Martel



André Martel, le Martélandre, papafol du paralloïdre, secrétaire de Jean Dubuffet, régent du collège de Pataphysique, est né en 1893, il est décédé en 1976.
Poète assez classique au départ, il invente sur le tard, en 1951, le langage paralloïdre qui révolutionnera son écriture. Je vous renvoie à la notice Wikipédia pour sa biographie.
 
On peut notamment lire en ligne (numérisations légales) :
 
Le Paralloïdre des Çorfes, Debresse, 1951
Abstaral, Editions du Ritme, 1954
Le Cantode du Lobélisque, n°34, Les Poquettes volantes, Daily Bul, 1969
Gorgomar, Cheval d’attaque, 1974
La Djingine du Théophélès, Cheval d’attaque 1975
 
T.A.P.I.N. (première version) avait consacré une carte blanche à cet auteur que nous chérissons. J’avais lu quelques textes rares alors, scanné quelques textes.
 
Ce que nous vous proposons ici, dans cette section "Documents", est tout à fait exceptionnel pour les amateurs du Martélandre. Grâce à Alain Frontier, nous sommes en possession d’enregistrements d’André Martel.
 
Deux sources sont convoquées ici :
 

* Un 25cm (33t1/3) enregistré en mai 1968 à la Sorbonne

 
Didier Paschal-Lejeune qui a joué un rôle essentiel dans la diffusion de son œuvre raconte dans les n°10-12 de Cheval d’Attaque, la revue qu’il a fondée, les circonstances de sa rencontre avec André Martel (1893-1976), l’inventeur du langage Paralloïdre : « Au Quartier Latin, le 8 juin 1968, dans le grand Amphithéâtre Richelieu, devant des milliers de jeunes révolutionnaires de l’époque, André Martel, muni d’un laissez-passer du C.R.A.C. (« comité révolutionnaire d’action culturelle »), présente le Paralloïdre et chante Le Badingo et Les Robots. La foule reprend en chœur les refrains. Vers minuit, après la manif, il enregistre ses chansons à Radio-Sorbonne alors occupée. »
Ce disque reprend ensuite ces deux enregistrements.
 

 
Le Badingo
 

 
Les Robots
 
 

* Une cassette appartenant à Alain Frontier

 
Cette cassette est un document unique, inconnu des exégètes et des amateurs qu’Alain Frontier, me sachant grand amateur du papafol m’avait prêté pour l’encoder il y a une dizaine d’année.
Alain Frontier : "J’avais fait la connaissance du Martélandre peu de temps après les "événements" de 68. Voilà pour l’ambiance. Grâce à Didier Paschal-Lejeune, le créateur et l’animateur de la revue Cheval d’Attaque.Les divers enregistrements que tu veux mettre en ligne m’ont été offerts par André Martel lui-même. On se voyait alors très souvent. Il habitait à Vincennes, non loin de Paris où cheval d’Attaque avait son siège, et de Choisy-le-Roi, où j’habitais."
Le contenu de cette cassette est assez hétéroclite. On y trouve surtout des chansons. Certaines assez classiques ventant un paysage ou un vin (dont une ode à l’aïoli !), d’autres plus étonnantes, en langage paralloïdre ou non.
Il me semble que la jaquette n’indiquait pas de titres. Les voilà donc, bruts, sans titres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Merci à Alain Frontier, passeur, poète et grammairien indispensable, pour sa générosité.
 
Pour aller plus loin :
Cheval d’attaque, n°10-11-12, 1974
André Martel, du jargon comme l’un des Beaux-Arts, Brigitte Bardelot, ROM editions, 1998
http://andre-martel.com