tapin²

Totalement/totale Action/actuelle/a-poétique Poésie/poetry/poesia Internationale/inadmissible/inouïe/idiote Non-imprimée/not printed/nueva v.2.0


Playlist #4 - Utiliser tapin² en classe



Le but de cette quatrième playlist est de proposer des pistes rapides pour faire découvrir la poésie contemporaine à des élèves à travers tapin², des idées d’ateliers. Il ne s’agit pas de donner des outils clés en mains, mais juste de défricher un peu cette petite jungle afin de dégager ce qui peut être accessible à des élèves et esquisser par quel biais l’aborder afin de laisser un peu Maurice Carême, Jacques Charpentreau et consorts prendre enfin la poussière sur l’étagère...

Playlist #4 - Utiliser tapin² en classe


On peut, par exemple, :

  • se lancer dans des ateliers de poésie visuelle :
  • en DM, les lancer sur une vidéo fixe d’une minute (ils maitrisent bien leur téléphone / la contrainte peut-être d’éviter le langage de la conversation, éviter la saynète) : avec un texte lu seul ou à plusieurs, écrit ou improvisé, vidéos montées ou non, avec ou sans texte (Laura Vazquez, Charles Pennequin 1, 2, ses tuto-poèmes ) ; Marguerite Bobey, Amina Damerdji, Andy Fierens (car en flamand, cela passe aussi !)

  • En prolongement d’une séance sur une poésie plus traditionnelle, montrer à des troisièmes ou des lycéens ce qu’est la poésie engagée aujourd’hui
    • en temps de guerre grâce aux poètes irakiens du site, notamment Kadhem Khanjar car ils auront accès à une traduction de certains textes.
    • à propos de la consommation avec Beurklaid...

  • Expliquer que la poésie a été et peut être encore une poésie hors du livre, découvrir la poésie action/ la performance :
  • Proposer des échos avec des textes classiques (cf Les emoticons de Julien Bielka au dessus, ou Gilles Cabut avec Phèdre), Typhaine Garnier avec Apollinaire et Rimbaud (on peut donner cette contrainte d’écriture à des élèves d’un certain niveau)

  • Faire des récapitulatifs des courants littéraires en imaginant des compositions d’équipes de foot comme Pedro Lago le fait avec les nationalités. (On imagine Hugo en capitaine de l’équipe romantique, etc)

  • Travailler la lecture à voix haute en opérant des coupes. (Christophe Manon), en bougeant, à deux, trois, quatre, en insufflant au texte un rythme (revoir Heidsieck, Blaine, Prigent....)

  • Si l’on ne veut pas lâcher les récitations on peut s’amuser, même avec des CM ou des 6èmes avec ce texte en anglais d’Alistair Noon, facile à traduire, à apprendre, intéressant à comprendre,à imiter : Chain. On peut aussi proposer de réciter une improvisation comme"Je gonfle" de Tarkos

  • Pour les plus courageux, vous pouvez proposer des textes de poètes contemporains dans une liste de BAC. Je l’ai fait notamment sur ce texte de Bobillot extrait de "Le réel". (Un meurtre/ une scène de film (à lier avec la scène de la douche de Psychose, le langage cinématographique)/ le meurtre du langage (et quelques notions rapides de psychanalyse). Vous en trouverez une lecture audio de l’auteur ici.



    Enfin, le mieux est toujours d’inviter des poètes à lire en classe et/ou à animer des ateliers.

- J. d’Abrigeon - 10/2015 (actualisations possibles dans le futur / remarques & retours bienvenus)