tapin²

Totalement/totale Action/actuelle/a-poétique Poésie/poetry/poesia Internationale/inadmissible/inouïe/idiote Non-imprimée/not printed/nueva v.2.0


Playlist #2 - Laura Vazquez



Pour cette deuxième playlist, j’ai sollicité Laura Vazquez qui, avec ses poèmes du mois, rythme la vie du site depuis sa création. Laura, comme quelques autres, font partie de ces poètes qui n’écrivent pas de la poésie en dilettante, il y a une volonté incroyable chez elle, une de ces envies de lire, d’écrire, de travailler la langue et ses lectures qui ne trompent pas. Ses choix, mêlant "classiques" et découvertes, s’ouvrent aussi vers ce qui nous attend, dans un futur de la poésie dans lequel elle s’inscrit déjà.
 
J.A.
----
 
Playlist #2 - Laura Vazquez
 
Je vais faire la liste des lectures qui m’ont beaucoup marquée il y a longtemps ou récemment, des lectures découvertes sur tapin2 et qui m’intriguent, que j’aimerais voir et entendre dans la vie.
 
1. Christian Prigent - Liste des langues que je parle
 
Cette vidéo de lecture m’a beaucoup marquée et je m’en souviens très bien. C’était il y a quelques années, je vivais en Espagne, je ne savais pas ce qu’on faisait en France dans la poésie, je ne connaissais pas. J’écrivais, je lisais, mais je ne connaissais pas. Sur Google j’ai tapé « poésie contemporaine » et je suis tombée sur cette vidéo de Prigent. J’ai été impressionnée, je ne savais pas qu’on pouvait être aussi libre dans les lectures, dans l’écriture. Ensuite, j’ai découvert beaucoup d’autres vidéos, beaucoup d’autres auteurs, et je ne peux pas tous les nommer, c’était comme une fête pour moi ces découvertes.
 
2. Christophe Tarkos. The Tapin Tape.
 
Je commence un peu par les classiques du genre. Tarkos, je dois dire qu’il m’a beaucoup donné, dans la liberté encore. Tarkos et Nijinski sont les écrivains les plus libres que je connaisse, ils vont où ils veulent, ils vont là où ils doivent aller, vers eux-mêmes, vers tout, ils sont uniques, personne n’aurait pu le faire à leur place, ils l’ont fait comme ils devaient. Quand je me sens coincée dans un texte, dans une idée, quand ça n’avance plus, je pense à son écriture, et à d’autres écritures très libres, très énergiques, comme celle de Thomas Bernhard ou de Lucrèce ou de Charles Peguy ou d’Hervé Bouchard, et alors l’écriture se réveille. Merci à eux, ils débloquent la vie.
 
3. Julien Blaine, Chute/chut
 
Je trouve la vidéo magnifique, le son magnifique, l’idée magnifique, je n’ai rien d’autre à dire.
 
4. Paula Ilabaca Nunez, La raiz del veneno
 
Je l’ai découverte grâce à tapin² et c’est une belle découverte. Elle est très présente dans sa lecture, elle est là. Au départ, elle est un peu en dehors, puis elle rentre, elle monte. Elle est remarquable.
 
5. Thomas Braichet, on va pas sortir comme ça on va pas rentrer
 
C’est un auteur que j’aime beaucoup, j’aurais voulu le lire encore plus et l’entendre et j’aurais aimé le voir en performance, en lecture. J’aime, chez Braichet, la netteté de la forme, la beauté nette des formes, sonores, visuelles, textuelles, poétiques. C’est un travail qui m’impressionne, sans m’émouvoir, qui m’impressionne. Et puisque je parle de poésie sonore, je dois dire aussi que j’apprécie beaucoup le duo Nicolas Tardy/Ka Moda et leur pièce « Vous entrez dans le secteur » qu’on peut écouter sur tapin². Un jour, j’ai vu Nicolas Tardy lire ce texte à Marseille et j’ai aimé l’espace dans ce texte et le mystère, je ne saurais pas le décrire, je sais qu’il y a de l’espace, je sais qu’il est mystérieux. Enfin, quand je parle de poésie sonore, je pense tout de suite à Yves Justamante, qui est à la fois compositeur et poète, qui compose de vraies œuvres poétiques acousmatiques, il faut l’écouter, ça donne le vertige, vertige à la manière de Pierre Henry, grand vertige attention.
 
6. Vincent Tholomé, Kirkjubaejarklaustur (trio Wyrd)
 
Je découvre cette lecture étrange. J’aurais aimé y assister. Qu’est-ce qui se passe ? Il se passe quelque chose.
 
7. Benoît Toqué, Mon chien et moi
 
Je crois que c’est sa première lecture publique, il est fort, il a du style, il tient bien, il est délicat, bravo à lui !
 
8. Antoine Boute, Joggeurs Senghor
 
Lui aussi il est libre, il n’est retenu par rien mais il avance dans sa lecture, je ne sais pas comment ça se passe, mais il ouvre les idées, les portes, ça va partout et ça va quelque part, il prend toujours des risques, j’aime dans les lectures quand les auteurs prennent des risques, sinon il se passe quoi ?
 
9. Annabelle Verhaeghe, Le pouvoir
 
Elle est très étonnante, elle invente sans arrêt, il y a quelque chose du théâtre dans ses lectures. Souvent on oppose le théâtre et la lecture-performance, avec Annabelle j’ai l’impression que les deux se rencontrent et que ce n’est pas faux, ce n’est pas joué, c’est autre chose. J’aime beaucoup cette lecture « le pouvoir ». Elle fait le texte, la voix, le son, et elle fait aussi des vidéos. Elle fait tout Annabelle.
 
10. Ali Dharb, Lecture dans les voitures piégées
 
Il faut regarder cette vidéo, c’est saisissant, le contexte bien sûr, la lecture, la position de celui qui lit, le souffle de celui qui filme, tout. On dirait qu’il chante, je ne sais pas ce qu’il dit, il parle de la tête, il se touche la tête, il bouge les mains, il appelle. Celui qui filme respire fort.
 
J’ajoute quelques remarques :
 
- Il manque Edith Azam dans ma liste, parce qu’il manque Edith Azam sur tapin².*
- Un jour j’ai été très impressionnée par une lecture de Serge Pey, à Marseille, à Manifesten, elle n’est pas sur tapin, elle n’a pas été filmée, mais je peux dire que c’était une lecture presque surréelle, il faisait des gestes avec ses mains dans les airs, avec ses pieds sur une palette, il transpirait, il étouffait, c’était du flamenco, j’ai vu le duende pendant cette lecture.
- Il manque aussi Arno Calleja, avec qui j’anime la revue Muscle, et qui fait des lectures, plus calmes, plus narratives, très belles.**
- Et enfin il manque Simon Allonneau***, le plus surprenant des poètes, il ne ressemble à personne, en lecture il est magnifique, il n’y a pas encore de vidéo de ses lectures, ça viendra, préparez-vous, il va tout rafraîchir.
 
---
Notes du tenancier de tapin² :
* Oui, elle manque. Je lui ai demandé, elle était partante, mais je n’ai toujours rien reçu... Le site est un work in progress, nul doute qu’elle y trouvera sa place...
** Bein alors ? C’est quoi ce travail ! Arno ?
*** Je demande à voir ! Et plus vite que ça !